Noa nous a offert un concert symphonique exceptionnel au Théâtre du Châtelet. Ce théâtre musical parisien, lieu mythique qui accueille ballets, concerts classiques, opéras ou encore comédies musicales était le lieu tout trouvé pour sublimer la voix unique, puissante et mélodieuse de la célèbre chanteuse israélienne. Noa, une voix inoubliable.

Parents, enfants, groupe d’amis, habitués, novices… c’est un public hétéroclite qui trépigne d’impatience ce soir-là pour découvrir en live, entourée d’un orchestre symphonique de 61 musiciens, celle que nous avons connu en France grâce à son titre « I don’t know », celle qui a été choisie pour jouer le rôle d’Esmeralda dans la comédie musicale Notre Dame de Paris ou encore celle qui a composé la bande originale du film de Roberto Benigni La Vie est belle.
Nous voilà perchés sur l’un des nombreux balcons de ce lieu majestueux, et nous sommes rapidement emportés par la grâce, la joie de vivre, la voix colorée et lumineuse de Noa. Elle a nourri sa musique et ses textes de ses nombreux voyages à travers le monde et de ses rencontres, elle y a puisé sa sagesse, sa soif de liberté, et surtout son engagement pour la paix, comme en témoignent les récits qu’elle nous lit en français entre ses chansons.
Ces parenthèses nous permettent d’apprécier encore plus le répertoire que nous propose Noa ce soir-là, un aperçu de son nouveau coffret « Classic Noa » comprenant des chants hébraïques, anglais et yéménites, magnifié par le mariage parfait des rythmes saccadés des percussions et des notes classiques de l’orchestre… Un mélange unique et savoureux !
Même quand l’orchestre se fait silencieux, que les instruments deviennent immobiles, Noa nous offre un pur moment de musique, en frappant en rythme sa poitrine et son cœur avec ses mains, utilisant son corps comme une caisse de résonance, une séance de « body percussion » pleine d’émotions et de beauté !
Noa nous quitte sur la bande originale de « la vie est belle » et le public offre une standing ovation à cette artiste simple et passionnée qui a su recharger notre cœur et notre corps d’énergie positive le temps d’une trop courte soirée.

(c)rédits photos : Sébastien Garnier

Galerie
Vidéo Mobile

A propos de l'auteur

Sébastien Garnier

Sébastien Garnier

Site web

Epicurien, Sébastien croque chaque instant qui s'offre à lui. Hyperactif et boulimique de la vie qu'il ne conçoit qu'à 200%, il n'est pas photographe de métier. Toujours armé de son petit appareil photo numérique, un Panasonic DMC-TZ5, il essaye de saisir ces moments, ces instants qu'il voudrait voir rester figer dans sa mémoire... une extension de sa carte mémoire personnelle peut-être. Hip-Hop, électro, classique, pop, rock, funk, indie, folk, soul, jazzy,... Sébastien a également un sérieux penchant pour la musique. Frustré de n'avoir jamais appris à jouer d'un instrument, il s'est très vite intéressé à tous ces styles qui composent aujourd'hui son panorama musical. Et quel meilleur moyen d'apprécier un artiste que de le voir évoluer en live, en véritable Homme d'orchestre d'un véritable spectacle visuel et sonore. Au quotidien, Sébastien est Responsable Communication d'un groupe de presse et en participant au projet Concert magazine, Sébastien partage avec nous sa vision des concerts auxquels il assiste. Du Stade de France à la Boule Noire, Sébastien nous emmène avec lui pour ces instants où parfois le temps semble s'arrêter.